Henrik Vibskov FW 13 – The transparent tongue

 Henrik Vibskov, a Danish fashion designer (born in 1972). Photo by Alastair Philip Wiper.28.06.2012

Aujourd’hui, c’était le brevet : je devrais travailler…, réviser pour les épreuves de demain…, ou même me reposer après les pénibles révisions du Brevet…

Le stress est là, mais pour décompresser, quoi de mieux qu’un défilé de mode ?

….

Je n’avais ni carton d’invitation, ni carte « VIP ». Je ne connaissais pas le créateur; son style, ses collections, j’ignorais tout de lui. Je ne connaissais pas non plus les membres de sa familles ou de son entourage.

Photo by Alastair Philip Wiper

Photo by Alastair Philip Wiper

Rien ne pouvait m’amener à assister à son défilé. Rien. Mais quel défilé?

Celui d’Henrik Vibskov.

Pendant l’entre-deux-épreuves (du brevet), alors que je déjeunais avec quelques amis, je distinguai à travers les grandes fenêtres du réfectoire des installations nombreuses, et toute une équipe chargée de préparer un show : on pouvait le deviner avec les éclairages, les bancs tout autour d’une longue allée située au centre de la cour du lycée. Le lycée, le jour précédent, paraissait bien triste et ennuyeux, mais ce jour-là, tout paraissait neuf, beau, comme si l’on attendait la venue d’une figure politique ou même d’une star mondialement connu. Dès lors, ce mystère devint le principal sujet tout au long du repas.

L’équipe chargée des installations – qui  comptait une ou deux dizaines d’hommes en t-shirt noir –  avait l’air sympathique. Curieuse, je me décide à demander à l’un des hommes en noir quel événement particulier les conduisait à installer tout ce matériel. Et Charlie, de la production White Is White, m’a répondu gentiment : « Ce soir, il y aura du monde, on va assister à un défilé de mode ! »

Je me tourne vers mes amis, je les regarde, puis à leur tour, me regardent d’un air surpris. Charlie nous avait proposé de venir ce soir assister au défilé, et sans hésiter, un oui en choeur est prononcé. Il nous donna alors sa carte, où était noté son nom et le nom de sa production.

Cette soirée s’annoncerait particulièrement agréable, surtout en pleine période d’examens!

Le show va bientôt commencer, on se prépare…

Before the show (20h00):

Une drôle et curieuse « chose », the transparent tongue est née durant le show. De ce « machin » (désolé pour le terme grossier et sûrement inapproprié) gonflable, et éphémère (car dégonflé à la fin du show) sortait une par une des mains, puis, au fur et à mesure que la musique nous enivrait, on entrevoyait le haut du corps, des bras par-ci par-là, et enfin tout le haut du corps. The transparent tongue fait fureur, des sourires s’esquissent sur le visage de certains, d’autres, plus surpris, reste bouche bée. Qui aurait-cru que de ce ballon rose bonbon gonflable sortirait des hommes roses à têtes noires?

During the show (20H20):

On remarque très vite que le casting des mannequins est spécifique. Le thème de sa collection : l’ethnique, d’où les motifs africains et les objets en bois que certaines modèles portent sur leur dos. Pour davantage de précisions, ces sortes de sac-paniers ressemblent à des paniers de basket… voilà une belle comparaison !

J’ai de la chance cette fois-ci, je suis au premier rang! La première fois, c’est dire ! Mais c’est encore plus difficile pour moi de prendre de belles photos des modèles, je n’y avais pas pensé ! Mais cela reste quand même une très belle expérience.

Tout en image :

After the show (20h55) :

Les journalistes de Fashion TV sont au rendez-vous! Ici, le jeune femme se présente à la caméra et décrit sa tenue. Malheureusement, je me tenais trop éloignée pour entendre l’interview de choc. Les journalistes sont toujours là quand on ne les attend le moins…

21h10.

Retour à la maison, avec pleins de photos et vidéos, et un lit pour un repos bien mérité.

Merci encore à Tanna Maria (une super-blogueuse franco-allemande) que j’ai rencontrée au défilé ! On a parlé tout au long du défilé, elle m’a donné quelques conseils pour les photos. Une fois le défilé achevé, elle me donna sa carte de visite, pour qu’on puisse s’échanger des photos, et peut-être collaborer un jour ensemble.

Voici le lien de son super-blog : The Random Noise qu’elle tient avec plusieurs blogueurs majoritairement allemands.

Son article : http://www.therandomnoise.com/thefashion/paris-fashion-week-after-the-show-interview-mit-henrik-vibskov/

Je la remercie pour tout, et pour sa petite note finale dans son article, où elle me fait peu de publicité !

– Und hier noch ein paar Worte zu unserer Fotografin: Lydie ist zarte 14 Jahre jung, schaut aber bereits seit sie sieben Jahre alt ist Fashion TV und liebt Arbeiten von Fotografen wie Nick Knight oder Martin Parr. Zu ihren Lieblingsdesignern zählt sie Husseyn Chalayan aber auch Isabel Marant, wobei es natürlich schwer fällt, sich festzulegen. Darüber hinaus spürt man ihre unendliche Faszination gegenüber der Modewelt und Schauen, gepaart mit einer offenen Art. Wir sind gespannt, was die junge Dame, die neben der Fashion Week Locations zur Schule geht, in der Zukunft so machen wird. Hier gehts zu ihrem Blog Hit The Monkey. –

Publicités

2 Commentaires

  1. photos supers!

  2. site de ouf !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :